Sr. Monica Binda

Penser au mot amour en cette année 2020, fortement marquée par la pandémie du coronavirus, c’est se rappeler l’audace et le courage de Sainte Jeanne Antide dans les moments de plus grande difficulté, dans les moments de croix, dans les moments d’abandon dans la confiance et la toute-puissance de Dieu.
« En toi seul, mon Dieu et mon Seigneur, j’ai placé toute ma confiance et mon espoir total,
Celui qui espère en toi n’est pas confus » (SJATh. Prière de 1821 CD p. 347)
Et c’est l’expérience d’amour, de dévouement, de service et de mission que nous vivons en tant qu’Amis-Famille de SJATh, communautés éducatives et Sœurs de la Charité, en Amérique latine, chacun à partir de la vocation et de la mission que le bon Dieu nous a données.
Servir les pauvres est une expérience forte de Dieu, fidèle à la découverte dans la personne du pauvre du visage de Jésus, fidèle à notre charisme qui nous identifie de plus en plus dans nos recherches et dans nos décisions concrètes pour être une réponse créative et efficace dans ce monde qui nous a tous mis aujourd’hui dans la même barque que celle que le Pape François a partagée avec nous lors de la bénédiction d’Urbis et Orbis le 27 mars dernier.
L’invitation à vivre la quarantaine nous a réveillés dans notre vie quotidienne, nous amenant à repenser notre être d’Église au service des pauvres, et ce réveil s’est fait non seulement au niveau du service mais aussi au niveau spirituel.
Il a été très fort de vivre l’expérience du Triduum pascal à partir des réflexions de la Parole de Dieu illuminée par les paroles de Jeanne Antide qui nous a raconté dans ses écrits son expérience pascale, à travers diverses célébrations que nous avons préparées et partagées avec les référents des Amis-Familles de SJATh et eux à leurs groupes respectifs à travers les réseaux sociaux, WhatsApp a construit un lien de rencontres, de partage d’expériences, d’autels, de soucis, d’espoirs, de craintes, dont le résultat a été de faire l’expérience de la présence du Christ ressuscité, qui s’est matérialisée dans diverses activités et services.
…. La vie quotidienne de la pandémie nous a mis et continue de nous mettre en mouvement par l’amour, une caractéristique de la vie de Jeanne Antide qu’elle a communiquée à ses premières filles et aujourd’hui à nous, les Amis laïcs et les communautés éducatives qui sont les témoins concrets de cette expérience de service et de mission, de marche commune pour annoncer l’Evangile aux plus faibles et aux plus démunis, selon le charisme et la spiritualité de Sainte Jeanne Antide Thouret.
Sœur Monica Binda