joomla templates

Jeudi, 18 Mai 2017 16:41

EGYPTE : Visite du Pape de la Paix

 «Béni soit l'Egypte, mon peuple… »  Esaïe 19 : 25

Nous, Coptes d’Egypte, nous écoutions, jour après jour, des nouvelles de ce genre :

- « A genoux, drapé d’un linge blanc, le pape François a lavé, un à un, les pieds de douze détenus provenant de divers pays. »

- « Le pape François embrasse une personne défigurée. »

- « Le pape demande pardon pour les comportements non évangéliques des catholiques, dans le passé, à l'égard de chrétiens d'autres Eglises »

- « Qui sommes-nous pour juger ? » se demande le pape François interrogé sur l’homosexualité.

Sommes-nous devant une figure légendaire ? Eh bien…Oui !

Ce que nous écoutions et lisions à travers les médias nous l’avons vu de nos propres yeux et touché de nos propres mains lors de sa première visite en Egypte, les 28 et 29 avril dernier. Les attentats sanglants du début du mois n’ont pas réussi à lui faire changer d’avis… il a choisi de « pleurer avec ceux qui pleurentRom 12:15

 

Oui, notre terre, bénie dans la Bible, a reçu la bénédiction de sa visite. Dès qu’il a posé le pied sur le sol égyptien, chrétiens et musulmans, nous avons senti une différence. Ses gestes et ses paroles simples et modestes qui l’ont accompagné laissaient des gens comme nous, vivant dans un pays du tiers monde, bouche bée ! Il fallait regarder le visage de Amr ADIB, le grand animateur de télévision égyptien, décrivant son costume blanc sans le moindre ornement ou sa voiture Fiat non blindée ! Il fallait voir comment de grandes plumes du quotidien égyptien « El Masry Al Youm » se sont arrêtées à décrire le sourire paisible qui ne quitte pas son visage et l’attention qu’il accorde aux petits comme aux grands.

Qui est cet homme ? Le pape des catholiques ou le pape des pauvres comme on l’a surnommé ? Il est plutôt le disciple de Jésus, le messager de Paix !

Sincère dans tout ce qu’il fait, il a enlacé l’Imam d’Al-Azhar comme un frère, envoyant ainsi un message concret de fraternité avant son discours promouvant la paix. « Redisons un “non” fort et clair à toutes formes de violence, de vengeance et de haine commises au nom de la religion ou au nom de Dieu. » a-t-il demandé. Devant un public à majorité de Cheiks, il a signalé l’importance de l’éducation des jeunes à l’ouverture respectueuse et au dialogue sincère avec l’autre.

A l’hôtel El Massah, en présence de Monsieur le Président de la République, le pontife a répété à nouveau l’importance qu’on doit accorder à l’éducation « Nous avons tous le devoir d’enseigner aux nouvelles générations que Dieu, le Créateur du ciel et de la terre, n’a pas besoin d’être protégé par les hommes, au contraire c’est lui qui protège les hommes…». Simple mais tranchant, le Saint-Père a rappelé que « l’Histoire ne pardonne pas à ceux qui parlent d’égalité et rejettent l’autre qui est différent. » Tôt ou tard, l’hypocrisie sera condamnée ! Les formules et slogans prononcés en arabe durant le discours ont transformé « l’invité » en « prochain » aux yeux du public qui applaudissait chaleureusement.

La reconnaissance mutuelle des baptêmes est venue couronner de grands efforts de rapprochement avec l’église copte orthodoxe. Le pape argentin et le pape copte ont signé une déclaration commune… un pas vers l’unité. « Nous ne pouvons plus penser aller chacun son chemin […] il ne nous est plus possible de nous cacher derrière des siècles d’histoire qui nous ont rendus étrangers. » a prononcé le Saint-Père… comme une mélodie… comme un chant venu du ciel.

Puis vint le tour des fidèles et du clergé égyptien à écouter son message i. Au stade du Caire, Sa Sainteté a célébré une messe devant des milliers de catholiques. « Il vaut mieux ne pas croire que d’être un faux croyant, un hypocrite ! » s’est-il exprimé en toute franchise. « A quoi bon remplir les lieux de culte, si nos cœurs sont vidés de la présence de Dieu. » attaquant ainsi les apparences trompeuses, comme faisait Jésus. Puis, à la fin de son homélie il a rappelé la règle d’or de tout chrétien « N’ayez pas peur d’aimer tout le monde, amis et ennemis… ».

Au séminaire Saint Léon le Grand au Caire, il s’est adressé à quelques 1500 prêtres et religieux en leur demandant de constituer une force positive parmi les prophètes de destruction « Soyez la lumière et le sel de cette société, soyez la locomotive qui tire le train en avant… ». Il voulait s’assurer qu’il quittera ce pays en laissant de vrais chrétiens, de vrais témoins, de vrais humains !

Une équipe d’éducateurs avec les religieuses de l’Institution Sainte Jeanne Antide d’Alexandrie ont participé à ce pèlerinage. La bénédiction qu’elles ont reçue pendant la messe s’est répercutée partout dans le pays.

Aimé par les musulmans d’Egypte, apprécié dans les milieux non-croyants comme par les fidèles, cet homme prêche ici et ailleurs la religion de la PAIX, de la FRATERNITE et de l’UNITE.           de : Marguerite KOSTA  Cette adresse email est protégée contre les robots des spammeurs, vous devez activer Javascript pour la voir.

Last modified on Vendredi, 19 Mai 2017 13:45
Back
Partout | dans le monde

passpartDécouvrez la revue des Sœurs de la Charité de sainte Jeanne-Antide Thouret : une fenêtre sur la Congrégation, l’Eglise, le monde.

Si vous désirez connaître la revue et recevoir un numéro en hommage, vous pouvez envoyer votre demande à cette adresse e-mail :
m.jacqueline@suoredellacarita.org

www.partoutdanslemonde.it

Publications

filo1

Cette rubrique présente les livres principaux qui regardent l'histoire de la Congrégation, la vie de Sainte Jeanne Antide et les Saintes. Et Cahiers spirituels, DVDs, ...libri



leggi

Renseignements utiles
 Links
filo3
 Contacts
filo3
 Aire Réservée
filo3
 Recherche et aire réservée
filo3
 Inscription au Newsletter
filo3
Suivre la Direct
filo3