Vendredi, 01 Février 2019 22:19

AFRIQUE La défense de la vérité et de la justice en tant qu’acte divin

1 février 2019 - « Aujourd’hui en Afrique, face à l’échec du politique à travailler et à instaurer des états de paix et réconcilier, les yeux sont de plus en plus tourné vers l’Eglise. Aussi, avec les processus électoraux en cours ou à venir dans bons nombres de pays africains, souvent émaillées de tensions entrainant des crises politiques, le débat sur l’engagement socio-politique de l’Eglise d’Afrique est fortement relancé. Bon nombres restent convaincus de la nécessité pour l’Eglise d’avoir un engagement sociopolitique ferme ». C’est ce qu’affirme le Père Donald Zagore SMA, à la lumière des récents événements, sociaux et politiques, en cours dans des pays tels que le Togo et la République démocratique du Congo.

Le missionnaire se demande « Jusqu’à ou l’Eglise d’Afrique doit pouvoir pousser son engagement sociopolitique ? Quel rôle doit-elle concrètement jouer ? Une chose est certaine et vraie, l’engagement socio-politique de l’Eglise d’Afrique est parfois mis à dur épreuve par l’intransigeance et la mauvaise foi du politique africain. Une triste réalité que nul ne peut remettre en cause. Cependant, l’Eglise d’Afrique ne doit pas perdre de vue l’essentiel de son combat qui consiste fondamentalement dans une dynamique prophétique à indiquer continuellement la route à suivre à tous, et à soutenir constamment l’espérance des peuples ».

Le Père Zagore conclut : « Défendre la vérité et la justice est un acte divin, mais oppresser l’oppresseur est un acte d’injustice. Elle doit constamment avoir à l’esprit que la ligne de démarcation entre rester ferme dans sa lutte pour la vérité et la justice et tomber dans la dynamique d’oppresseur est parfois très fine. La mission de l’Eglise dans cette perspective est certes très délicate, mais elle doit, à la fois sans toutefois relativiser la vérité et aussi se substituer en instrument d’oppression, continuellement recherché dans le dialogue et la paix, l’unité des peuples ». (DZ/AP) (Agence Fides 01/02/2019)