Samedi, 24 Août 2019 11:00

BRESIL « Sauver le poumon du monde »

24  août  2019 - Appel éploré lancé par le Conseil épiscopal latino-américain - CELAM - - en faveur de mesures urgentes et sérieuses : « Nous exhortons les gouvernements des pays amazoniens, en particulier le Brésil et la Bolivie, les Nations unies et la communauté internationale à prendre des mesures sérieuses pour sauver le poumon du monde. Ce qui arrive à l’Amazonie ne constitue pas un problème local mais est de portée mondiale. Si l’Amazonie souffre, le monde souffre ». Tel est l’appel et envoyé à l’Agence Fides.

Le communiqué du CELAM affirme : « Conscients des terribles incendies qui consomment de grandes parties de la flore et de la faune en Alaska, au Groenland, en Sibérie, aux Canaries et en particulier en Amazonie, les Evêques d’Amérique latine et des Caraïbes désirent exprimer leur préoccupation face à la gravité de cette tragédie qui n’a pas seulement un impact local et régional mais de niveau planétaire ».

« L’Amazonie – poursuit le communiqué – est une région disposant d’une riche biodiversité, à caractère multiethnique, multiculturelle et multi religieuse, un miroir de toute l’humanité qui, en défense de la vie, requiert des changements structurels et personnels de la part de tous les êtres humains, des Etats et de l’Eglise. Cette réalité va au-delà du domaine strictement ecclésiastique de l’Amazonie parce qu’elle se concentre sur l’Eglise universelle et aussi dans l’avenir de l’ensemble de la planète ».

Le texte s’achève en rappelant les paroles du Pape François en mars 2013, demandant à « tous ceux qui occupent des postes à responsabilité dans la sphère économique, politique, sociale, à tous les hommes et femmes de bonnes volonté d’être les gardiens de la Création, du dessein de Dieu inscrit dans la nature, gardiens de l’autre, de l’environnement. Ne faisons pas en sorte que les signes de la destruction et de la mort accompagnent le chemin de notre monde ». (CE) (Agence Fides 23/08/2019)