joomla templates

Jeudi, 18 Septembre 2014 23:02

En Albanie, Tirana se prépare

Elda, nous aussi, musulmans, nous voulons que le Pape nous bénisse,

Trouvez-nous une place pour la messe !

Hier, j’'ai reçu ce message d'une maman d’une ancienne élève. C’est dire le climat qui existe en Albanie en cette période, spécialement cette dernière semaine. Qui vit à Tirana respire un air d'Église et d'histoire ; la route principale de Tirana est pleine de photos des martyrs catholiques morts pendant le Régime. Communiste, une amie musulmane écrit sur facebook "ceux-ci sont les vrais morts pour la patrie", comme pour dire que les vrais pères de notre patrie sont ceux qui ont donné leur vie pour Dieu et pour leur propre terre. Ces paroles sont fondées parce que les derniers mots de presque tous les martyrs étaient ceux-ci: "Vive le Christ Roi, vive l'Albanie". Nous sommes en train de vivre vraiment dans un climat de fête qui unit sans confondre, cette "Tolérance Religieuse" dont l'Albanie est fière mais qui me rend souvent sceptique ; cependant, au cours de ces journées, je la sens réelle au moins parmi les gens simples.

Nous sommes un petit peuple en comparaison des autres pays européens, négligé de tous : qui se rappelle de l'Albanie? J'ai dernièrement entendu une sœur qui a exprimé le désir d'aller en mission et ses supérieures lui ont demandé si elle avait quelque préférence, Afrique, Asie, Amérique Latine, etc. …mais elle, une jeune sœur, a répondu "envoyez-moi où personne ne veut aller", et, en ce cas, elles l'ont envoyée en Albanie. Pour dire que nous sommes un peuple dans le cœur de l'Europe géographique, mais inconnu, et par conséquent non-aimé, ou connu pour l'image que beaucoup d'Albanais ont transmis dans le monde, spécialement dans les pays européens, et encore plus dans les pays les plus proches. Les Albanais sont souvent reconnus pour les délinquances et cela est vrai, mais si je dis que Francesco Crispi était d'origine albanaise, personne ne le sait, si je dis que l’un des parents d'Antonio Gramsci était albanais, ils restent étonnés, ces mêmes Italiens, si je dis que James Belushi est albanais, personne ne le reconnaît, et concernant la Bienheureuse Teresa de Calcutta, peu de personnes savent son origine, et la liste pourrait continuer, mais ce n'est pas le lieu.

Au début des années quatre-vingt-dix, l'Albanie était décrite comment le dernier secret de l'Europe, mais je continue à croire que pour beaucoup, elle est encore un secret à découvrir. Du petit Pays des Aigles, nous avons une grande reconnaissance vis-à-vis du Pape François qui a choisi ce pays inconnu, pas important, ni au plan politique, ni au plan économique, mais important pour l'Église parce qu'elle a beaucoup souffert et est restée fidèle au Christ. Quand les évêques ont demandé au Saint-Père de venir en Albanie, il semble qu’il aurait répondu qu’il avait beaucoup de demandes et cela est vrai certainement ; quelques temps après, le Pape a reçu en visite le Premier Ministre de l'Albanie, Edi Rama, et lui aussi a renouvelé la demande et le Pape lui aurait fait la même réponse mais le Premier Ministre aurait dit "mais l'Église en Albanie est spéciale, elle a beaucoup souffert, beaucoup d'Albanais ont donné leur vie pour la foi pendant le Système totalitaire du Communisme"… peut-être que ces paroles ont été prises en considération sérieusement pour une visite possible en Albanie qui aura bien lieu le 21 septembre prochain.

Aux journalistes qui lui ont demandé les raisons pour lesquelles il a choisi de faire une visite pastorale en Albanie, le Pape a répondu : "Certains disent que le Pape a pris le style de commencer toutes les choses par la périphérie. Mais non, pourquoi je vais en Albanie? Pour deux motifs importants. Tout d’abord, parce qu'ils ont réussi à faire un gouvernement - pensons aux Balkans! -, un gouvernement d'unité nationale avec islamistes, orthodoxes et catholiques, avec un conseil interreligieux qui aide beaucoup et qui est équilibré. Et cela va bien, c’est harmonieux. La présence du Pape est pour dire à tous les peuples: "Il est possible de travailler ensemble!". Je l'ai senti comme si c’était une aide véritable à ce noble peuple. Et l'autre chose: si nous pensons à l'histoire de l'Albanie, elle a été le seul des Pays communistes qui avait inscrit l'athéisme pratique dans sa Constitution. Qui allait à la Messe était anticonstitutionnel. Et puis l’un des ministres me disait qu’ont été détruites, - je veux être précis - 1.820 églises. Détruites! Orthodoxes, catholiques… dans ce temps. Et puis, les autres églises ont été transformées en cinéma, théâtre, salles de bal... J'ai senti que je devais aller: c’est proche, en un jour cela peut se faire...".

Une caractéristique des pays balkaniques est d’avoir une religion d'état, la Grèce, avec tous les pays soviétiques, la Serbie, le Monténégro, la Macédoine etc. sont de religion Orthodoxe ; l'Albanie est le seul pays à ne pas avoir de religion dominante, même en étant à majorité musulmane, et ce fait permet la tolérance religieuse. Dans notre histoire ni les états politiques ni les dictateurs n’ont voulu obliger à la pratique de l’une ou de l’une religion pour ne pas créer des conflits religieux dans le pays. Voilà donc aussi l’un des motifs pour lequel Pape François désire faire cette visite pastorale dans un si petit pays oublié, peut-être parce qu'il a quelque chose à enseigner aux autres pays, spécialement en cette période, où les chrétiens sont persécutés à cause de la religion.

Cette tolérance se voit en ces jours où tous les ministères sont engagés avec les autorités civiles et religieuses, pour préparer le pays pour le meilleur accueil possible. Dans le premier après-midi est prévue une rencontre avec les chefs des différentes religions en Albanie, les principaux sont ceux de l’Islam et de l’Orthodoxie, alors que la religion Catholique, bien que minoritaire, a toujours eu un rôle crucial durant les siècles d'histoire Albanaise Nous nous préparons ainsi à accueillir le Pape François, tous ensemble ; les musulmans aussi sont heureux qu'il ait choisi de visiter notre pays, et ils le montrent ; bien sur, il y a certainement ceux qui ne s’y intéressent pas, mais d'une façon générale, on sent un climat d'accueil de la part de tous, pratiquants des différentes religions, non pratiquants et aussi athées, parce qu'ils voient en François une personne simple et proche des gens, proche des pauvres, mais en particulier parce qu’il donne de l’espérance, parce qu'il vient encourager un peuple qui a beaucoup souffert et qu’il veut l’assurer de son appui. L'atmosphère qui se respire est très belle et nous voulons qu’elle demeure encore longtemps. Nous attendons de vivre le 21 septembre et d'écouter les paroles qu’il voudra nous adresser. Nous nous unissons tous à la demande du Pape de l'accompagner avec la prière, pour que tout se déroule dans la paix.              D'Elbasan, Albanie - Elda Nikolli, sdC

Partout | dans le monde

passpartDécouvrez la revue des Sœurs de la Charité de sainte Jeanne-Antide Thouret : une fenêtre sur la Congrégation, l’Eglise, le monde.

Si vous désirez connaître la revue et recevoir un numéro en hommage, vous pouvez envoyer votre demande à cette adresse e-mail :
m.jacqueline@suoredellacarita.org

www.partoutdanslemonde.it

Publications

filo1

Cette rubrique présente les livres principaux qui regardent l'histoire de la Congrégation, la vie de Sainte Jeanne Antide et les Saintes. Et Cahiers spirituels, DVDs, ...libri



leggi

Renseignements utiles
 Links
filo3
 Contacts
filo3
 Aire Réservée
filo3
 Recherche et aire réservée
filo3
 Inscription au Newsletter
filo3
Suivre la Direct
filo3