joomla templates

Jeudi, 18 Décembre 2014 23:56

Construire une nouvelle Egypte

Le président égyptien, Abdel Fattah al-Sissi est venu en visite officielle e n France et en Italie…Voici  quelques extraits d’un entretien accordé au journal français le Figaro (Renaud Girard) :

« Issu d’une famille pieuse de petits commerçants cairotes, successivement officier d’infanterie, attaché militaire en Arabie saoudite, stagiaire à l’École de guerre américaine, chef du renseignement militaire, le général al-Sissi est nommé ministre de la Défense et commandant des forces armées, en août 2012, par le président Frère musulman nouvellement élu Mohammed Morsi. Suite aux manifestations géantes du mouvement Tamarod (Rébellion) du 30 juin 2013 exigeant la démission de Morsi, l’armée dirigée par Sissi dépose et arrête le président le 3 juillet. Le juge Adli Mansour, chef de la Cour suprême, devient président. Le 28 mai 2014, le maréchal al-Sissi est élu président de l’Égypte, dans un scrutin boycotté par les Frères musulmans ».

A propos des prisonniers politiques (ils sont 20 000, issus surtout des frères musulmans et des mouvements révolutionnaires des jeunes :

 «  Il n’y a pas d’internements administratifs en Égypte. Tous les détenus le sont à la suite de procédures judiciaires. L’Égypte est un pays de 90 millions d’habitants, qui ne peut se permettre d’avoir du désordre dans les rues. La liberté de conscience et d’expression est entière. Mais le droit de manifester dans la rue est réglementé, comme chez vous. … Tous ceux qui les enfreignent doivent être sanctionnés, d’où qu’ils viennent. Je maintiendrai toujours l’égalité de tous les Égyptiens devant la loi. La jeunesse est l’avenir de notre pays. Je l’ai toujours invitée à participer à la vie politique, qui doit être libre. Mais cette politique doit se faire dans le calme et le respect des lois.

A propos des frères musulmans :
« Après les événements du 30 juin 2013, j’ai tendu la main aux Frères musulmans. Cette politique de la main tendue a duré jusqu’au 14 août 2013. Je leur ai proposé de participer pleinement à la vie politique égyptienne, de présenter des candidats à toutes les élections, présidentielle comme législatives. Ils ont refusé et préféré la voie insurrectionnelle dans la rue ».

A propos des églises brûlées :
« … Ces attaques contre nos frères coptes sont inacceptables. Comment imaginer qu’elles puissent se faire au nom de la religion musulmane, ou d’ailleurs au nom de n’importe quelle autre religion ? Le vrai Islam commande de « prendre soin des chrétiens ». Depuis le 30 juin 2013, les coptes sont des égyptiens à part entière. Ils ont les mêmes devoirs et les memes droits que leurs compatriotes musulmans. La nouvelle Constitution, adoptée lors du réferendum de janvier 2014, garantit à nos compatriotes coptes le droit de pratiquer leur religion avec une totale liberté. Les attaques contre les églises et autres formes de violence ne seront plus tolérées. Nous voulons bâtir notre nouvelle Égypte, en phase avec nos très anciens principes de tolérance, et les aspirations de la jeunesse à la modernité. Rappelez-vous que cette dernière a fait deux révolutions, celle du 25 janvier 2011 (renversement de Moubarak, NDLR) et celle du 30 juin 2013 (mouvement Tamarod et renversement de Morsi, NDLR). Les obscurantistes qui souhaitent détruire ce nouvel esprit de concorde et de modernité n’ont pas de place chez nous.

A propos de la progression de Daech (l’État islamique) en Syrie et en Irak :
« Le dangereux extrémisme de Daech, qui n’a rien à voir avec le vrai islam, n’est pas un phénomène isolé. Vous avez les mêmes groupes radicaux au Nigeria, au Mali, en Somalie, en Égypte, au Yémen, au Pakistan, etc. Même chez vous en Europe, vous avez des individus extrêmement radicalisés. Le djihadisme est une calamité mondiale.

L’une des causes : l’invasion de l’Irak en 2003 par l’Amérique et l’Angleterre est l’une des causes, mais ce n’est pas la seule. … Les autres causes sont la pauvreté et l’ignorance dans le monde arabo-musulman. La haine de l’autre est très souvent fille de l’ignorance. Rien ne sert de pleurer sur les erreurs du passé. L’important est que nous adoptions une stratégie commune. L’élimination du cancer djihadiste exige la constitution d’un front commun entre les puissances occidentales et les États musulmans.

Les Coptes sont les habitants chrétiens d'Égypte. La très grande majorité des Coptes sont membres de l'Église copte orthodoxe dirigée par un primat, mais il existe aussi depuis le xixe siècle une Église catholique copte, ainsi qu'une Église évangélique copte.

L'Église d'Alexandrie de l'évangéliste Marc, à laquelle les coptes se rattachent, est l'une des plus anciennes Églises chrétiennes au monde possédant son propre rite et constitue la plus importante communauté chrétienne du Moyen-Orient. Les Coptes se considèrent d'ailleurs comme les Égyptiens authentiques, descendants des pharaons.

De par son histoire, elle est considérée comme l'« Église des Martyrs ». Les Coptes situent le début de l'Église d'Égypte en 284, année du début du règne de l’empereur Dioclétien ; depuis l'an 303, ils connaissent la persécution : c'est l'entrée dans l'ère des martyrs.


Back
Partout | dans le monde

passpartDécouvrez la revue des Sœurs de la Charité de sainte Jeanne-Antide Thouret : une fenêtre sur la Congrégation, l’Eglise, le monde.

Si vous désirez connaître la revue et recevoir un numéro en hommage, vous pouvez envoyer votre demande à cette adresse e-mail :
m.jacqueline@suoredellacarita.org

www.partoutdanslemonde.it

Publications

filo1

Cette rubrique présente les livres principaux qui regardent l'histoire de la Congrégation, la vie de Sainte Jeanne Antide et les Saintes. Et Cahiers spirituels, DVDs, ...libri



leggi

Renseignements utiles
 Links
filo3
 Contacts
filo3
 Aire Réservée
filo3
 Recherche et aire réservée
filo3
 Inscription au Newsletter
filo3
Suivre la Direct
filo3