joomla templates

Vendredi, 02 Janvier 2015 23:40

Hérode est toujours parmi nous!

 “Alors Hérode, se voyant dupé par les mages, entra dans une grande colère et envoya tuer tous les enfants mâles qui étaient à Bethléem et dans tout son royaume, de la naissance à l’âge de 2 ans, comme le raconte l'évangéliste Matthieu. Le geste criminel de Hérode, dicté par sa défense égoïste du pouvoir, est proposé par la liturgie en ce temps de Noël. Avant, déjà, le prophète Jérémie avait écrit : "Une voix s'est entendue à Rama, une lamentation, une plainte amère ; c’est Rachel qui pleure ses enfants ; elle refuse d'être consolée, parce que ses enfants ne sont plus." La Bible s'arrête sur ces cas de cruauté horrible envers les enfants ; en fait, l'histoire ancienne et récente est pleine de massacres d'innocents : il suffit de penser à la Shoah. Nous pensions qu'ils étaient des événements relégués désormais dans le passé, même s’il est récent ; nous espérions que les petits - qui avaient la préférence de Jésus - seraient respectés, que l'existence des innocents serait sauvegardée ; or une fois encore les chroniques nous racontent comment des enfants , tels des agneaux désarmés sont menés à l'abattoir. Aujourd'hui encore prolifèrent les "Hérode" de funeste mémoire : le dernier, en date, s'est manifesté au Pakistan, se rendant protagoniste d'un immense carnage d'enfants et d’adolescents. Le terrible massacre accompli par les talibans dans une école militaire à Peshawar (Pakistan) où plus de 100 enfants et jeunes ont perdu la vie, tués de sang-froid à l'intérieur de leurs salles de classe et l'autre tragédie, qui a eu lieu au Yémen, quelques heures après, au cours duquel sont mortes 15 fillettes, déchiquetées par un auto bombe qui a explosé contre l'autobus scolaire qui était en train de les transporter vers l'école, ne sont que les derniers d'une longue série de lâches attentats terroristes qui ont pris pour cible les plus petits. Ces délinquants ont volontairement voulu vraiment frapper les lieux où ces enfants auraient dû se sentir plus en sécurité, en théorie : leurs écoles. Justement parce que, depuis toujours, l'école est le lieu de la croissance humaine et culturelle, de l'éducation, de la rencontre, de l'accueil et de la tolérance. C’est l’école qui doit former de nouvelles générations d'adultes qui puissent construire des nations meilleures, basées sur la démocratie et sur la liberté. Et ce qui est encore plus effarant, c’est que ces actes sont perpétrés au nom d'une religion, d'un dieu. Dans les dix dernières années ans, les attentats et les actions visant des enfants et des jeunes ont été nombreux. Nous rappelons Beslam (Ossétie du Nord), Bagdad, janvier 2007,Logar (Afghanistan), juin 2007, encore Bagdad, décembre 2009, Mingora (Pakistan), octobre 2012 ; les talibans du TTP attaquaient un autobus scolaire : Malala Yousafzai, âgée de 14 ans, fut blessée à la tête gravement, et devint, par la suite, le symbole de tous les étudiants qui luttaient pour le droit à l'étude. Pour sa bataille courageuse, lui fut attribué, ces jours derniers, le Prix Nobel pour la Paix. Et encore,Potiskum (Nigeria), novembre2014. Le groupe terroriste de Boko Haram, responsable de l'attentat fut l’auteur ces derniers temps de beaucoup d'autres actions de violence et d’attentats. Parmi celles-ci, nous rappelons l'enlèvement de 200 étudiantes, en avril dernier dont on n’a pas plus de nouvelles. Mexique : 43 étudiants disparus et massacrés par la main des narcotrafiquants. Nous ne pouvons pas oublier la tragédie de nombreux chrétiens contraints à fuir de leur ville, à abandonner leurs habitations parce que victimes des violences atroces des combattants du califat fantôme islamiste ISIS, prêts à tuer ceux qui ne se plient pas à leur credo. Malheureusement, devant ces violences horribles on enregistre souvent et seulement un "silence assourdissant" honteux : aucune protestation, aucune intervention pour arrêter ces massacreurs, qui se font forts de leur credo et de la peur qu’ils inspirent sur des populations désarmées et sans défense. Comme chrétiens, nous sommes tous invités à prendre conscience de telles brutalités, à faire entendre avec courage notre voix de protestation, à faire pression sur les gouvernants parce que cessent les massacres des innocents. Et avant, ayons recours à la prière au Seigneur : pour les victimes, leurs parents et leurs professeurs, mais surtout pour que les massacres ne soient pas motifs d'autres vengeances et rétorsions. Il faut prier pour que la religion ne soit pas utilisée comme motivation et justification de massacres mais soit, de plus en plus, un instrument de paix, de fraternité et d'accueil.

Last modified on Dimanche, 04 Janvier 2015 21:33
Back
Partout | dans le monde

passpartDécouvrez la revue des Sœurs de la Charité de sainte Jeanne-Antide Thouret : une fenêtre sur la Congrégation, l’Eglise, le monde.

Si vous désirez connaître la revue et recevoir un numéro en hommage, vous pouvez envoyer votre demande à cette adresse e-mail :
m.jacqueline@suoredellacarita.org

www.partoutdanslemonde.it

Publications

filo1

Cette rubrique présente les livres principaux qui regardent l'histoire de la Congrégation, la vie de Sainte Jeanne Antide et les Saintes. Et Cahiers spirituels, DVDs, ...libri



leggi

Renseignements utiles
 Links
filo3
 Contacts
filo3
 Aire Réservée
filo3
 Recherche et aire réservée
filo3
 Inscription au Newsletter
filo3
Suivre la Direct
filo3