joomla templates

Jeudi, 19 Février 2015 16:49

Une lettre de Bouar: RCA

« Que le Seigneur tourne vers nous son visage, et qu’Il nous apporte la Paix ! »

Nous suivons les évènements de la vie du monde avec les attentats, la montée d’un islamisme toujours plus radical… Que pouvons-nous faire à notre pauvre mesure, si ce n’est essayer d’être artisan de paix là où le Seigneur nous a plantés, dans nos familles, nos communautés, nos lieux de travail… prier pour les victimes et pour les « bourreaux », que le Seigneur touche leur cœur.

Notre communauté en décembre s’est encore élargie ; après l’arrivée de sr Odette, c’est sr Honorée qui nous a rejointes depuis son Cameroun natal. Avec Sr Antida, elles ont ouvert l’Ecole de l’Enfance Ste Jeanne-Antide, le 8 janvier.

Cette année, nous avons pu fêter  Noel sans avoir peur comme l’année dernière ; Chants, danses, « youyous », pour chanter la Gloire de Dieu fait homme, la joie de Noël, c’était assez émouvant !

Le samedi précédent nous avions fait le Noël des enfants à St Michel : danses, jeux, t-shirt et sucettes pour tous, une quarantaine de « nos» enfants et repas pour eux et tous les enfants du quartier qui se sont invités à la fête ! Ouf, nous avons eu assez pour tout le monde…

Le 26 décembre, la fête de Noël à peine finie, nous nous sommes mises en routes pour N’Djaména où commençait le 29/12 le Chapitre provincial : 3 jours de voyages pour rejoindre la maison provinciale, dont 2 sur des « routes » épouvantables et même chose au retour !! Le chapitre s’est bien passé, nous avons essayé de laisser parler l’Esprit… joie aussi de revoir des sœurs que nous n’avions pas vues depuis fort longtemps.

A St Michel, les jours se suivent et se ressemblent, ou presque ; le nombre des patients, malades du sida, vivant avec le VIH) ne cesse d’augmenter ; il n’en est pas de même  pour le personnel soignant ; ce mois-ci, notre laborantin « hématologue » est en congé, alors c’est notre directeur, qui décidément a plus d’une corde à son arc, qui le remplace ! Par conséquent, me voici seule pour les consultations… En mars, les 2 sœurs  qui travaillent avec nous, partent à leur tour pour un repos bien mérité, si bien que le même travail devra se faire avec 2 personnes en moins ; ce sera  un tour de force de les remplacer à l’accueil et pour les médications et la pharmacie…  Une sœur supplémentaire serait plus que bienvenue !

Chaque jour  ou presque de nouveaux cas sont dépistés et pris en charge. Parfois je me dis : mais pourquoi ? Surtout lorsqu’il s’agit d’enfants… Cette semaine encore, c’était le cas d’une petite fille de 20 mois, dont la maman n’a pas suivi les consultations prénatales…  Et cet homme polygame qui a 2 femmes, dont chacune porte dans ses bras un enfant de moins d’une année… leur dira-t-il de venir se faire dépister, afin que,  le plus rapidement possible, nous puissions prendre en charge les enfants, si ce n’est pas déjà trop  tard!

Il y aurait encore tant à faire, surtout pour le dépistage ! mais  cela demanderait d’agrandir la structure, car le nombre de lits de mise en observation ne suffit plus, et de trouver des soignants supplémentaires. Sinon, comment continuer des soins de qualité et un accueil que nous voulons chaleureux pour que les patients n’aient pas peur, ni honte de venir semaine après semaine se soigner ?

C’est pour nous une joie, de voir que les enfants viennent plutôt volontiers au centre ; bien sur,  ils savent qu’ils vont recevoir des bonbons !! Alors certains soins parfois douloureux sont vite oubliés…  Il faut dire que nous avons une stratégie impeccable… le directeur du centre et moi, nous évitons de leur faire les injections, nous laissons ce travail  à la sœur qui s’occupe des médications, ainsi les enfants ont peur de la sœur  vêtue tout de blanc … mais pas de nous ; et beaucoup arrivent dans mon bureau tout souriants, réclamant leurs bonbons avant même parfois de me saluer ! Leurs sourires illuminent des journées parfois bien lourdes…

En tous ces malades, c’est le Christ souffrant que je rencontre jour après jour…et c’est Sa tendresse pour eux qu’Il me donne  de communiquer jour après jour, plus en gestes qu’en paroles, même si souvent il me vient de les accompagner à la fin de la consultation par un : Nzapa bata mo ! Dieu te garde ! Parfois, et ce n’est pas si rare, les malades anticipent, nous remerciant, et nous disant leur désir que Dieu nous donne la force de continuer notre travail… Oui, c’est bien Lui qui nous donne sa force, son amour  et un peu de sa patience aussi !

En cette veille du 2 février, journée de la vie consacrée, je conclus enfin cette lettre ! Que cette fête nous soit l’occasion de renouveler joyeusement notre consécration…

A tous et à chacun, je redis mon amitié et ma prière !   Sr Christine Richard, sdc

Partout | dans le monde

passpartDécouvrez la revue des Sœurs de la Charité de sainte Jeanne-Antide Thouret : une fenêtre sur la Congrégation, l’Eglise, le monde.

Si vous désirez connaître la revue et recevoir un numéro en hommage, vous pouvez envoyer votre demande à cette adresse e-mail :
m.jacqueline@suoredellacarita.org

www.partoutdanslemonde.it

Publications

filo1

Cette rubrique présente les livres principaux qui regardent l'histoire de la Congrégation, la vie de Sainte Jeanne Antide et les Saintes. Et Cahiers spirituels, DVDs, ...libri



leggi

Renseignements utiles
 Links
filo3
 Contacts
filo3
 Aire Réservée
filo3
 Recherche et aire réservée
filo3
 Inscription au Newsletter
filo3
Suivre la Direct
filo3