joomla templates

Displaying items by tag: egitto

23 avril 2015 – C’est aujourd’hui que débute la « mission » collective d’un groupe nombreux d’imams lié à l’université d’al-Azhar et de prêtres coptes, qui, pendant un certain nombre de jours, rendront visite ensemble aux écoles de la province égyptienne de Minya pour y rencontrer les élèves et promouvoir, dans le cadre de conférences et de débats, la culture de la rencontre et de la paix, la valorisant en tant que base d’une coexistence sociale et religieuse pacifique. L’initiative, soutenue par le grand imam d’al-Azhar, Ahmad al-Tayyeb, et par le Patriarche copte orthodoxe, Tawadros II, vise à renforcer le tissu de la solidarité nationale et à promouvoir la tolérance réciproque fondée sur le partage de valeurs communes, à commencer par la compassion et la solidarité envers les compatriotes en difficulté.

« Les rencontres dans les écoles – indique à l’Agence Fides l’Archevêque copte catholique de Minya, S.Exc. Mgr Botros Fahim Awad Hanna – se déroulent sous l’égide de la Maison de la famille égyptienne, l’organisme de liaison interreligieux créé voici des années par le grand imam d’al-Azhar et par le Patriarche copte orthodoxe et revitalisé ces derniers temps en tant qu’instrument destiné à prévenir et mitiger les oppositions sectaires, à un moment où une nouvelle explosion de sectarisme fondamentaliste semblait devoir mettre en danger l’unité nationale elle-même. Les imams et les prêtres concernés sont une quarantaine et oeuvrent tous dans notre région. Une initiative analogue a déjà eu lieu voici quelques semaines dans un certain nombre d’écoles du Caire ». Le programme vise à impliquer progressivement les écoles dans d’autres zones du pays affligées – comme la province de Minya – par des conflits sectaires. (GV) (Agence Fides 23/04/2015)

Published in Nouvelles
Vendredi, 03 Avril 2015 21:26

EGYPTE Eglise dédiée aux Martyrs de Libye

3 avril 2015 – Pose de la première pierre : 1er avril, a eu lieu, dans le village d’al Awar, dans les environs de Samalot, la pose de la première pierre de l’église dédiée aux Martyrs de Libye, les 21 coptes égyptiens trucidés en territoire libyen par des djihadistes en janvier dernier. C’est ce qu’indiquent des sources locales consultées par l’Agence Fides. Le village d’al Awar se trouve à 25 Km de Minya, sur le territoire de la province dont était originaire la majeure partie des victimes de la barbarie djihadiste. A l’initiative ont également pris part des représentants des communautés islamiques locales.

Le gouverneur de Minya avait tenu une réunion du comité de conciliation avec des représentants anciens et influents des clans familiaux chrétiens et musulmans de la zone. A la rencontre, avaient également participé de hauts représentants de l’armée et des forces de sécurité. Les rencontres de conciliation et l’intervention d’autorités judiciaires et militaires ont servi également à surmonter les protestations et les résistances de groupes islamistes locaux ayant tenté de bloquer le projet de construction de l’église, appuyé par le gouvernement. (GV) (Agence Fides)

 

Published in Nouvelles

31 janvier 2015 – Un terrain de 30 ha a été mis à disposition du Patriarcat copte orthodoxe afin de construire des structures et bureaux reliés à la Cathédrale Saint Marc du Caire. Par ailleurs, trois terrains plus modestes ont été remis en vue de la construction de trois nouvelles églises – deux coptes orthodoxes et une autre copte évangélique – dans trois différents quartiers du Caire. Telles sont les décisions prises récemment par le Ministère égyptien chargé de la construction, des services et des communautés urbaine, rendues publiques par le Ministre Mostafa Madbouly en personne.

Dans sa déclaration, parvenue à l’Agence Fides, Mostafa Madbouly met en évidence que les concessions prennent en compte de réels besoins pastoraux, opportunément documentés par les différentes communautés ecclésiales et qu’elles ont été disposées dans le plein respect de la législation qui réglemente actuellement la construction d’édifices de culte.

A la fin du mois d’octobre dernier, les représentants des principales Eglises et communautés chrétiennes présentes en Egypte avaient envoyé au gouvernement une ébauche de proposition de loi portant sur la construction des églises, prédisposée dans le but de définir des procédures légales simples et claires, exemptant la construction des églises de tout type d’arbitraire. (GV) (Agence Fides 31/01/2015)

Published in Nouvelles

18 février 2014 - Dans l’après-midi d’aujourd’hui, 18 février, les chefs et de nombreux hauts responsables des principales confessions chrétiennes présentes en Egypte – dont le Patriarche copte catholique, S.B. Ibrahim Isaac Sidrak – se réuniront en assemblée en la Cathédrale copte orthodoxe Saint Marc, au Caire, en présence du Patriarche copte orthodoxe Tawadros II, afin de célébrer le premier anniversaire de l’institution du Conseil national des églises chrétiennes. Le 18 février 2013 en effet, les plus hauts représentants de cinq Eglises et communautés – copte catholique, copte orthodoxe, grecque orthodoxe, protestante et anglicane – avaient souscrit dans cette même Cathédrale l’acte instituant ce conseil à forte valeur œcuménique. Selon l’Evêque copte catholique d’Assiout, S.Exc. Mgr Kyrillos William, « l’institution du Conseil national des églises a constitué un fait important pour nous tous et nous pouvons déjà en mesurer les effets au plan local. Au cours de la semaine de prière pour l’unité des chrétiens, on a pu constater que le peuple des fidèles est content de voir les chefs des églises chrétiennes prier ensemble. Cette année, pour la première fois, un Evêque copte catholique, le Vicaire patriarcal, S.Exc. Mgr Hanna Golta, a pu prêcher dans une église copte orthodoxe. Cela ne s’était jamais vu auparavant ». Selon l’Evêque copte catholique d’Assiout, le nouveau climat existant dans les rapports entre les membres des différentes confessions chrétiennes est en grande partie dû à la bonne volonté et à l’ouverture démontrée sur le terrain œcuménique par le Patriarche Tawadros.

Le Conseil national des églises en Egypte dispose d’un comité de présidence – qui rassemble les cinq chefs des églises et communautés impliquées – d’un secrétariat général – composé par cinq représentants des différentes églises et communautés et actuellement présidé par un prêtre copte orthodoxe, Bishoy Helmy – et d’un comité exécutif de 15 membres. Du Conseil dépendent 15 commissions dédiées à des questions et domaines spécifiques, qui s’activent peu à peu. Existe notamment une Commission théologique qui pourrait, avec le temps, affronter également au niveau local des thèmes controversés tels que le baptême que les coptes orthodoxes administrent à des chrétiens d’autres confessions lorsqu’ils entrent dans leur Eglise. Bishoy Helmy a déclaré récemment qu’entre les coptes orthodoxes et les coptes catholiques, existent 15 questions doctrinales et théologiques controversées sur lesquelles il est possible d’ouvrir une confrontation.

En ce qui concerne les questions politiques – rappelle l’Evêque copte catholique d’Assiout – « les statuts établissent clairement que le Conseil ne s’en occupe pas directement et ne veut pas conditionner les chrétiens dans la maturation de leurs opinions. Certes, en tant que citoyens, tous ont le devoir de s’exprimer lorsque le bien du pays est en jeu ». (GV) (Agence Fides 18/02/2014)

Published in Nouvelles

27 Novembre 2013 - La première pierre de l'Université catholique du Soudan du Sud a été posée à Djouba, la capitale du Soudan du Sud."Poser la première pierre de l’Université catholique du Soudan du Sud signifie inscrire dans la pierre une forte espérance pour l’avenir de l’institution et une vision du Soudan du Sud", a déclaré Mgr Eduardo Hiiboro Kussala, évêque de Tambura-Yambio et président de la Commission éducation de la Conférence épiscopale soudanaise lors de la cérémonie.

L’éducation est une composante de la vocation à l’évangélisation et à la promotion humaine de l’Eglise.

Mgr Kussala a souligné que le nouvel institut contribuera au développement universitaire du pays. Mgr Paolino Lukudu Loro, archevêque de Juba, qui a posé la pierre, a affirmé que pour l’Eglise catholique, l’éducation est une composante de sa vocation à l’évangélisation et à la promotion humaine.

Le vice-ministre de l’éducation, Bol Makueng, a remercié l’Eglise catholique pour avoir ouvert les premières écoles au Soudan du Sud. Rappelant que ces institutions ont constitué le fondement de la libération du pays, il a promis que le gouvernement aiderait l’Université (fonte Radio Vaticana).

Published in Nouvelles
Vendredi, 07 Juin 2013 07:57

ÉGYPTE Artistes occupent le Ministère

6 june - Révolte contre l’introduction forcée des valeurs et des idéaux des Frères musulmans. La culture égyptienne est sur le pied de guerre pour s’opposer à la “fraternisation” de la culture: les artistes et les intellectuels en révolte ont exigé la démission du ministre de la Culture, Alaa Abdel Aziz, en occupant le ministère et en assurant de poursuivre leur initiative jusqu’à ce que leur instance soit satisfaite.

Plus d’une trentaine de personnes, dont le scénographe Said Fouad, le peintre Mohamed Abla, et l’éditorialiste Mohamed Hashem, ont passé la nuit à l’intérieur de l’immeuble qui abrite le ministère de la Culture, dans le quartier de Zamalek, où une conférence de presse s’est tenue ce jeudi matin.

“Nous n’accepterons jamais la “fraternisation” de la culture”, s’est insurgé le réalisateur Khaled Youssef, utilisant le néologisme qui sert à indiquer l’introduction forcée des valeurs et des idéaux des Frères musulmans, au pouvoir en Egypte avec le président Mohammed Morsi.

Bien introduit au sein du mouvement islamique, mais peu connu des milieux culturels, en moins d’un mois le nouveau ministre a licencié le directeur du Salon du Livre, la directrice de l’Opéra du Caire et le directeur du musée des Arts Plastiques. Ces décisions ont suscité l’indignation et la colère des intellectuels et des artistes d’Egypte.

Pour promouvoir leur initiative et diffuser les motifs de leur protestation, les occupants du ministère ont annoncé une série d’événements culturels, dont des projections de films, des expositions de photos et des initiatives inspirées de la révolution de 2011. (Misna)

Published in Nouvelles
Mardi, 11 Décembre 2012 13:44

11-30 dicembre

Visita in Egitto e in Sudan

Martedì mattina, sr Nunzia, Superiora generale e due consigliere: sr Mary e sr Monica partono per l'Egitto. Al loro arrivo al Cairo, saranno accolte da sr Pascale, Superiora provinciale della Provincia Oriente e da tutte le suore responsabili delle comunità dell'Egitto, del Libano, della Siria e dell'Etiopia, riunite in Conferenza provinciale.

Il progetto inoltre è di visitare ogni comunità dell'Egitto: la scuola Sant’ Anna del Cairo, la scuola Santa Jeanne Antide di Alessandria ed il “Centro dell'amore” creato per i bambini in difficoltà; partiranno poi per l'Alto Egitto e raggiungeranno Nag Hamadi, dove visiteranno una scuola, un foyer ; a Khazandaria e Ghanahem avranno la possibilità di vedere il servizio che svolgono le suore per la promozione delle persone, la pastorale nei villaggi e nei diversi centri.

Il viaggio si prolungherà fino al Sudan ma la visita sarà limitata alla comunità di Khartoum perché il viaggio nel nuovo Sudan, al Sud, non può essere effettuato in quanto non c’è la possibilità del trasporto. In questo Paese, il trasporto aereo è effettuato solo da un aereo delle ONG, ma purtroppo nel periodo natalizio, questi aerei non fanno servizio e non ci sono altre possibilità per raggiungere il Sud Sudan.

La situazione in Egitto è abbastanza preoccupante in questo periodo. Affidiamo al Signore tutte le persone che vivono in questo Paese pensando anche alle popolazioni che abitano nella vicina Siria.

Published in Nouvelles
Lundi, 10 Septembre 2012 18:06

Afrique ◦ Egypte

egitto

Au 1er janvier 2012 

19 soeurs
5 communautés


Origines   

En 1904, les lois françaises interdisent aux religieux d’etre enseignants ; après le Liban, les sœurs de la Charité trouvent, en Egypte, un nouveau champ d’action.

 

Débuts au Caire

En 1909, la "Société de Bienfaisance Grecque Catholique" du Caire désire venir en aide aux jeunes filles nécessiteuses en leur fournissant du travail dans un ouvroir….Monsieur Luotfi Ayrout Bey est chargé par la Société de chercher du personnel qui puisse le diriger. La supérieure comprend l’enjeu éducatif pour donner le goût du travail à ces futures maîtresses de maison et, en même temps, l’urgence de procurer des ressources aux familles dans le besoin. Elle promet donc d’envoyer des sœurs, dans le cours de l’année, pour commencer cette œuvre.

En  décembre 1909, Sœur Justin et sœur Fulberte arrivent au Caire. Des classes gratuites sont adjointes à l’ouvroir et aussi des classes payantes dans le but de diminuer les frais à la charge de la Société. Très vite, les inscriptions sont nombreuses et il est nécessaire de louer une maison plus grande : 5 classes pour 200 enfants.

En 1913 s’ajoute un orphelinat pour 70 enfants.

L’enseignement est assuré en arabe et en anglais, langues nécessaires en Egypte mais aussi en français parce que les élèves qui le demandaient, pouvaient présenter les examens dans cette langue.

L’enseignement de la broderie, de la musique, de la peinture et d’autres matières artistiques s’ajoutent aussi à l’enseignement classique.

Trois années plus tard, il y a 8 classes avec 350 élèves.


Le champ de l’apostolat s’étend…

En 1915 les Sœurs de la Charité sont demandées par la compagnie de la sucrerie de Nag-Hamadi, pour diriger une école pour les enfants de la colonie européenne et de la population locale.

En 1917, trois sœurs arrivent à Alexandrie, à la demande de Mgr Briante, par télégramme «urgent», pour le soin des blessés, dans une clinique appartenant à un médecin français.  Après la guerre, cette œuvre sera vite remplacée par une école.

En 1923 : il y a le projet d’une école, avec un pensionnat annexe, à Abou Dardar, t appartenant à la Communauté Grecque Catholique. Le 31 mai 1933, Mgr Nuti, Vicaire Apostolique latin d’Alexandrie, autorise l’ouverture d’un orphelinat gratuit, d’un pensionnat, d’une école dans le quartier de «Chatby». 


La mission se diversifie vers la Haute Egypte

service infirmier à l’Hôpital gouvernemental de Sohag (1963-1987) et de Nag-Hamadi

services médico-socio- pastoraux à  Zarabi (1978), à Khazandaria (1980) 
 


Aujourd’hui  


Ecoles :

  1. Le Caire
  2. Alexandrie
  3. Nag-Hamadi (maternelles, garderie, accueil handicapés)


Services sanitaire et socio-pastoral :

Khazandaria et Arab

Ghanayem et Zarabi

Nag-Hamadi


Published in Où sommes-nous ?
Page 2 sur 2
Partout | dans le monde

passpartDécouvrez la revue des Sœurs de la Charité de sainte Jeanne-Antide Thouret : une fenêtre sur la Congrégation, l’Eglise, le monde.

Si vous désirez connaître la revue et recevoir un numéro en hommage, vous pouvez envoyer votre demande à cette adresse e-mail :
m.jacqueline@suoredellacarita.org

www.partoutdanslemonde.it

Publications

filo1

Cette rubrique présente les livres principaux qui regardent l'histoire de la Congrégation, la vie de Sainte Jeanne Antide et les Saintes. Et Cahiers spirituels, DVDs, ...libri



leggi

Renseignements utiles
 Links
filo3
 Contacts
filo3
 Aire Réservée
filo3
 Recherche et aire réservée
filo3
 Inscription au Newsletter
filo3
Suivre la Direct
filo3