joomla templates

Displaying items by tag: missione

Institué officiellement par le pape François, dans une lettre adressée au préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples et publiée le 22 octobre 2017, cet événement est organisé à l’occasion du centenaire de la promulgation de la Lettre apostolique Maximum illud du pape Benoît XV sur l’activité missionnaire (30 novembre 1919).

L’événement sera présenté par le cardinal Fernando Filoni, préfet de la Congrégation pour l’évangélisation des peuples ; Mgr Giampietro Dal Toso, président des Œuvres Pontificales Missionnaires (POM) et secrétaire adjoint de ce dicastère ; père Fabrizio Meroni, de l’Institut pontifical des missions étrangères (PIME), secrétaire général de l’Union pontificale missionnaire (UPM), directeur du Centre international d’animation missionnaire (CIAM) et directeur de l’agence missionnaire vaticane Fides.

« La Lettre apostolique Maximum illud, a écrit le pape François le 22 octobre 2017, avait exhorté, avec un sens prophétique et une assurance évangélique, à sortir des frontières des nations, pour témoigner de la volonté salvifique de Dieu à travers la mission universelle de l’Église. Que l’approche de son centenaire soit un stimulant pour dépasser la tentation récurrente qui se cache derrière toute introversion ecclésiale, toute fermeture auto-référentielle dans ses propres limites sécuritaires, toute forme de pessimisme pastoral, toute nostalgie stérile du passé, pour s’ouvrir plutôt à la nouveauté joyeuse de l’Évangile. »

« Le Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019 constitue une occasion extraordinaire pour l’Eglise pour renouveler le zèle missionnaire qui constitue également le grand objectif des Œuvres pontificales missionnaires. Ce qui importe est de savoir comment insérer la dimension missionnaire dans la pastorale ordinaire qui est également la grande finalité de [l’Exhortation apostolique] Evangelii gaudium ? ». Telle est la réflexion proposée par S.Exc. Mgr Giovanni Pietro Dal Toso, Président des Œuvres pontificales missionnaires, ce 15 novembre, dans le cadre de l’Assemblée générale de la Conférence épiscopale italienne. « Le Mois missionnaire extraordinaire – a-t-il rappelé – intervient au moment du centenaire de la Lettre apostolique Maximum illud de Benoît XV. Pour l’histoire de la Mission, ce document marque une frontière déterminante pour au moins deux raisons : il sépare, en la renouvelant évangéliquement, l’évangélisation de la colonisation et il insiste sur la nécessité de la création d’un clergé et d’une hiérarchie autochtones sur les terres de mission ».
En outre, en droite ligne avec le Concile Vatican II, qui a rappelé la missio ad gentes à la responsabilité de tout baptisé (cf. AG 5), le choix du thème de ce prochain Mois missionnaire extraordinaire est tombé sur « Baptisés et envoyés. L’Eglise du Christ en mission dans le monde ». « Le Saint-Père – a explique le Président des Œuvres pontificales missionnaires – a choisi ce thème qui renferme en lui les éléments essentiels dont il faut tenir compte dans le programme de cette initiative et pour la bien vivre. Par le baptême, nous avons reçu la vie divine et grâce à cela, nous sommes prophètes, c’est-à-dire annonciateurs du mystère du Christ, envoyés par Lui. Le Christ qui nous envoie est également le contenu essentiel de la mission : l’Eglise ne transmet pas un message qui lui serait propre mais ce qu’elle a reçu du Christ, à savoir Sa propre personne ».
Mgr Dal Toso a illustré à ce propos la nature et la mission des Œuvres pontificales missionnaires qui constitue « un réseau mondial au service du Pape pour soutenir la mission et les jeunes Eglises par la prière et la charité ». Elles sont « des œuvres du Pape, au travers desquelles c’est le Pape qui prend soin des nombreuses nécessités pastorales des jeunes Eglises » a-t-il rappelé. « Ce lien profond avec le ministère pétrinien se déduit également du fait que Pie XI lui-même a voulu, dès la fin des années 1920, instituer la Journée missionnaire mondiale, dont, depuis lors, la collecte est universellement destinée à l’Œuvre pontificale de la Propagation de la Foi, en tant qu’expression du soin de l’Eglise universelle envers les Eglises se trouvant dans le monde entier ».
« La grande mission des Œuvres pontificales missionnaires est la sensibilisation en faveur de la mission qui – dans le sillage de tout l’enseignement des Papes et du Concile Vatican II – constitue un devoir de l’ensemble du Peuple de Dieu. Les Œuvres pontificales missionnaires ont le mandat spécial de maintenir vivant cet esprit et c’est à cela que tend, en dernière analyse, la célébration du Mois missionnaire extraordinaire d’octobre 2019 ». 

Published in Du monde
Jeudi, 20 Juillet 2017 11:10

« Mois international » de formation

Depuis le 10 juillet et jusqu’au 10 août 2017, une trentaine de jeunes sœurs qui se préparent à leur engagement définitif dans la Congrégation participent à un « mois international » de formation.

A Rome, elles ont marché sur les pas des premiers apôtres de Jésus et visité les grandes basiliques ; à Pozzaglia /Sabina, elles ont retrouvé les lieux d’origine de Sainte Agostina Pietrantoni ; à Borgaro les attendait la bienheureuse Nemesia Valle avant que leur voyage se poursuive jusqu’à Sancey, pays natal de sainte Jeanne Antide Thouret, notre fondatrice.

Elles sont venues de 14 pays: Italie (1), Albanie (1), Argentine (1), Cameroun (1), Tchad  (3), Sud Soudan (3), Nigéria (1), Chine (1), Inde (6), Indonésie (2), Laos (2), Liban (1), Pakistan (3), Vietnam (8).

Accompagnées de sr Mary Stefanos, conseillère générale, de  l’équipe de la formation internationale, de quelques traductrices, elles vivront une temps de formation important qui se centre sur la relecture de leur vocation à la lumière de la Parole de Dieu et des écrits de sainte Jeanne Antide. En cours de route, la présence de sr Nunzia de Gori, supérieure générale, et ses interventions aideront à mieux approfondir le Charisme et à mieux connaitre la vie et le visage de la Congrégation.

Ce temps de ressourcement spirituel, de partage, d’approfondissement est aussi, pour toutes, une occasion unique pour vivre ensemble une forte expérience de fraternité, à dimension internationale.  

Nous tous, sœurs et amis de la Congrégation, nous pensons à elles durant ce mois intensif, sûrs que le Seigneur les illumine et leur donne le courage d’un Oui gratuit pour qu’elles soient des témoins de la joie de la vie consacrée toute donnée à Dieu Seul.

Nous sommes novices des Sœurs de la Charité de Sainte Jeanne Antide et nous sommes engagées dans un chemin de formation à la vie religieuse. Armelle et Luong nous racontent leur expérience de service auprès les anciens.

LUONG : Depuis l'année dernière, comme novices, nous avons commencé à  collaborer avec la Communauté de Saint  Egidio ; cette expérience nous permet de travailler ensemble pour l'Église et pour le Royaume de Dieu. Dans la simplicité et selon nos possibilités, nous sommes disponibles à collaborer encore pour de nouveaux services et pour la nouvelle maison qui sera ouverte.

ARMELLE : Qu'est-ce que nous faisons concrètement?
Une fois par semaine, dans le quartier de Saint Jean de Latran, nous allons visiter les personnes âgées : celles qui vivent seules, qui n'ont plus de parents ; ou celles qui ont encore de la famille mais les enfants  sont éloignés pour motifs de travail ou même s’ils vivent en ville, ils ont des engagements familiaux et ne peuvent pas aller souvent trouver les parents. N
ous visitons ces personnes âgées qui vivent dans  la solitude ; notre simple  présence leur permet de parler, partager, de retrouver de l'espoir. 
Nous essayons de créer des relations simples et amicales avec chacune,  tenant compte de leur diversité.
A celles qui sont seules, nous apportons quelque chose pour le goûter ou nous leur préparons le dîner, nous rangeons leurs affaires, leur coupons les ongles et les cheveux, prenons soin de leurs vêtements…

LUONG :Avec ceux qui peuvent marcher, nous sortons pour faire un petit tour ou une petite promenade.
Nous tâchons de vivre ce temps dans la joie : chantant, dansant, jouant, lisant quelque livre, écoutant leur histoire et partageant la nôtre.
Il nous arrive aussi, avec certains,  de prier, de les consoler en leur donnant confiance et espérance.
Nous avons eu des commentaires positifs de la part de leurs enfants, qui sont contents de notre visite hebdomadaire auprès de leurs parents. Pour eux notre présence est une occasion de joie et une sécurité.

ARMELLE : Quand nous retournons dans notre communauté nous continuons à « porter » ces visages avec nous dans la prière et nous partageons entre nous ce que nous avons vécu cet après-midi avec nos amis.

Tout ceci est vraiment très peu, mais nous permet d'expérimenter la beauté de la proximité et renforce en nous le désir de faire de notre vie un don d'amour. Pour eux, c’est l’occasion de vivre des moments différents de l'habituel, de se sentir écouté, aimé et accueilli dans leur réalité de personnes âgées.

LUONG : Pour nous novices des Sœurs de la Charité, et dans notre chemin de formation à la vie religieuse, cette expérience nous permet de vivre concrètement notre Charisme ; nous reconnaissons dans les pauvres, les personnes âgées, les malades, les exclus, le visage de Jésus - Christ et nous pouvons ainsi  incarner ce que nous dit Jésus, dans l’Evangile de Matthieu 25:40: « Tout ce que vous avez fait à l' un de ces petits, c’est à moi que vous l'avez fait »

Published in Réflexions partagées
Lundi, 17 Avril 2017 11:07

Damas: Merci aux religieuses !

82 religieuses de différentes congrégations se dévouent à l’ombre, en toute discrétion, au service de l’Eglise de Damas… sans faire parler d’elles.. Elles sont la force profonde qui, par le souffle de l’Esprit, font vivre les charismes de l’Evangile dans un pays déchiré par la guerre, sans se lasser ni avoir peur.

1) TEMOIGNAGE DE FRATERNITE : Certaines vivent dans des petites communautés, dans leurs grandes écoles de jadis, nationalisées depuis 1968… d’autres dans des établissements hospitaliers ou dans des appartements ou logements modestes au milieu du peuple de Dieu menant une vie de pauvreté , de prière et de louange.

2) A L’ECOUTE: Ces religieuses consacrées sont disponibles à l’accueil et à l’écoute des plus petits. Mission de première nécessité surtout en ces années de guerre et de solitude… Elles emmagasinent dans leurs cœurs toutes les souffrances et les soucis du petit peuple oublié dans la misère et l’incertitude… Devant l’impuissance, ces Consacrées forment avec amour et affection un Mur de Lamentation assurant une présence charitable auprès des familles démunies.

3) VISAGES DE COMPASSION : l’engagement de nos Sœurs au service des familles se traduit par leur présence dans les garderies, les écoles , les dispensaires, les restaurants du cœur , et les centres de catéchèse et de formation religieuse …. A saluer leur mission héroïque dans le secteur hospitalier et le soin des malades dont un grand nombre de blessés de guerre, développant une pastorale d’avant-garde des malades et des personnes âgées...

4) ATOUTS D’AVENIR : La mission pilote des Sœurs reste focalisée dans les écoles et dans la formation des enfants et des jeunes .. Dans ce service pédagogique sont transmises les valeurs de paix, de tolérance et de dialogue, gages de reconstruction d’une Patrie déchirée et du Renouveau Ecclésial.... A saluer, dans ce domaine, toutes les formes de soutien psychologique aux sinistrés de guerre et surtout aux enfants et aux jeunes marqués par la violence, la délinquance et l’exclusion..

5) GRAND MERCI : Ce beau témoignage de lumière caché et méconnu, ne mérite-t-il pas un peu de gratitude et de reconnaissance ? Chères Consacrées bien aimées à Damas, seul le CHRIST RESSUSCITE saura vous remercier et vous bénir.

Pâques 2017

† Samir NASSAR

Archevêque Maronite de Damas

Published in Réflexions partagées
Lundi, 10 Avril 2017 13:45

En Syrie : le courage d’espérer

La mort ne finit pas de frapper la Syrie ! Après 6 ans de guerre, des enfants meurent encore … les victimes et les réfugiés se multiplient ! Le pays est mis à genoux par la souffrance et l’injustice !

Mais l’espérance ne meurt pas ! La guerre et les difficultés ne peuvent pas attaquer le courage des gens et des sœurs qui vivent sur cette terre ! La volonté de vivre et la volonté de paix sont plus fortes que la peur de la mort. A Damas, nos sœurs travaillent sans relâche pour aider les familles et essayent de soutenir autant que possible les jeunes.

Grâce à des activités éducatives, elles offrent aux jeunes et aux enfants des moments de sérénité, qui les aident à se développer et à faire face à la situation difficile qu'ils traversent, qui les allègent le traumatisme qu'ils subissent tous les jours. Nos sœurs travaillent dans des conditions difficiles, mais cependant cherchent à fournir un soutien matériel par la distribution de nourriture, de médicaments et l'attribution de logements à ceux qui ont perdu leur maison. Elles visitent les familles en difficulté ! Les Sœurs de la Charité ne cèdent pas devant les difficultés !

Et les mots sont difficiles à trouver pour traduire ce que le peuple est en train de vivre ; les des gens sont dépouillés de tout et qui continuent de lutter encore sans céder à la désespérance et à la peur…

Avec les gens et avec nos sœurs en Syrie, en ce début de semaine sainte, ouvrons notre cœur à Jésus qui crie « J’ai soif ! »

J’ai soif de paix et de justice !

J’ai soif de votre solidarité !

J’ai soif d’une humanité unie ! 

Published in Réflexions partagées
Partout | dans le monde

passpartDécouvrez la revue des Sœurs de la Charité de sainte Jeanne-Antide Thouret : une fenêtre sur la Congrégation, l’Eglise, le monde.

Si vous désirez connaître la revue et recevoir un numéro en hommage, vous pouvez envoyer votre demande à cette adresse e-mail :
m.jacqueline@suoredellacarita.org

www.partoutdanslemonde.it

Publications

filo1

Cette rubrique présente les livres principaux qui regardent l'histoire de la Congrégation, la vie de Sainte Jeanne Antide et les Saintes. Et Cahiers spirituels, DVDs, ...libri



leggi

Renseignements utiles
 Links
filo3
 Contacts
filo3
 Aire Réservée
filo3
 Recherche et aire réservée
filo3
 Inscription au Newsletter
filo3
Suivre la Direct
filo3